Santé mentale

Ce n’est que récemment que la santé mentale a trouvé sa place dans l’agenda international de la “Santé Globale” comme l’un des cinq plus importants problèmes de santé parmi les Maladies Non Transmissibles.[1] Une mauvaise santé mentale est responsable de plus d’invalidité que la tuberculose, le paludisme, le cancer, les cardiopathies ischémiques et les accidents vasculaires cérébraux. La promotion de la santé mentale et du bien-être est inscrite dans l’ODD 3.4. La santé mentale apparaît clairement dans la déclaration politique sur la couverture sanitaire universelle depuis quelques années.

Une maladie mentale n’est pas une maladie comme les autres. Elle n’est pas binaire (nous sommes tous à différents niveaux sur l’échelle de la santé mentale), et elle n’est pas résolue par des interventions simples qui nécessitent seulement un passage à l’échelle. En outre, la “santé mentale” est un amalgame de différents phénomènes dont les causes sont très différentes et dont l’apparence est variée.[2] La gamme va des troubles neurobiologiques aux conditions non individuelles, liées à la situation, en passant par les expressions culturelles de la souffrance sociale qui sont comprises différemment selon les contextes socioculturels. Il y a beaucoup à faire pour clarifier le domaine, de la réponse d’urgence pour les personnes qui se trouvent dans des situations traumatisantes à une approche durable pour les patients atteints de maladies mentales graves.

Plusieurs organisations membres et partenaires de Be-cause health travaillent sur des programmes de santé mentale dans les pays en développement, échangent leurs pratiques et leurs résultats et cherchent à obtenir une plus grande adhésion de leurs collègues praticiens et des décideurs politiques. Be-cause health offre un forum pour partager les expériences de terrain et les recherches sur le sujet.

[1] Arthur Kleinman, Georgia Lockwood Estrin, Shamaila Usmani, Dan Chisholm, Patricio V Marquez, Tim G Evans, Shekhar Saxena (2016) Time for Mental Health to come out of the shadows. www.thelancet.com   Vol 387   June 4, 2016

[2] Ashok Malla, Ridha Joober, Amparo Garcia (2015) Mental illness is like any other medical illness: a critical examination of the statement and its impact on patient care and society. J Psychiatry Neurosci 2015;40(3)

PLUS
actualités
02/07 2018
Santé mentale au Rwanda – plus de 12 ans d’expérience partagée Pendant plus de 12 ans, le docteur Achour Mohand a travaillé au sein du ministère de la santé au Rwanda pour promouvoir et renforcer les services de la santé mentale du pays. Au niveau mondial, un patient sur quatre qui visite un centre de santé a un trouble mentale, neurologique ou comportemental mais ses troubles ne seront pas détectés ni traités.
22/09 2017
Pas de développement sans la santé mentale April 7th, World Health Day in 2017 calls our attention to mental health. In Rwanda nearly a quarter of adult population suffers post-traumatic stress. Dr. Achour Ait Mohand of the Belgian Technical Cooperation assists since 10 years a hospital as well community-driven mental health care.

Documents de référence